Le double opt-in

Cet article vise simplement à vous renseigner sur la méthode du double opt-in, son rôle et son enjeu.

ScreenAbonnésEn effet, votre base de données est l’un des éléments clés quant à la réussite de votre campagne d’emailing. Un travail sérieux et appliqué sur la création ainsi que la gestion de votre base de données en amont permettra à vos campagnes d’emailing d’être plus efficaces et de toucher les cibles réellement intéressées par vos offres. Une base de données composée de clients ayant optés pour recevoir votre newsletter vous facilitera grandement la tâche.

C’est pourquoi le logiciel d’emailing Cookinmail vous offre le choix entre la méthode de l’opt-in simple et celle du double opt-in.

Le double opt-in en quelques lignes. Le double opt-in est une fonction vous permettant d’ajouter de nouveaux contacts tout en pouvant vérifier la validité de leur adresse. Lorsque vous ajoutez l’adresse email d’un nouveau membre de la liste, un mail de confirmation d’adresse lui sera envoyé. Cette adresse ne sera pas Active avant que le nouveau membre ne la confirme. Cela permet donc d’éviter toute plainte ou identification de votre message en tant que spam du fait que les clients ont confirmés la demande de réception d’informations.

La méthode du double opt-in est donc une méthode qui met plus de temps à porter ses fruits mais qui apporte en contrepartie une certitude quant à la validité de l’adresse et l’expression claire et sérieuse du besoin du nouveau client. De plus, l’expression d’une demande de validation auprès du futur client est généralement vue comme une formule de politesse fortement appréciée, synonyme de respect et de professionnalisme.

Taux de plainte élevé

Un taux de plainte anormalement élevé est une des raisons principales qui empêche vos emails d’être livrés correctement. Si votre taux de plainte est supérieur à 0,1% (seuil théorique à ne pas dépasser), cela signifie qu’un trop grand nombre de prospects ont classés votre mail en tant que spam.

picto1.2Cette classification est engendrée par l’utilisation du bouton « marquer en tant que spam » de la part du prospect et a été grandement facilité par les FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) tel que AOL, Yahoo, Hotmail et Gmail du simple fait que l’identification d’un mail en tant que spam ne demande qu’un clic. A noter également que le marquage de vos mails en tant que spams par le destinataire renvoie l’information aux FAI qui seront par conséquent plus enclins à bloquer vos futurs messages.

Les raisons pour lesquels les destinataires peuvent identifier vos mails comme spams peuvent être multiples :

  • Votre message n’était pas demandé. N’envoyer vos messages qu’aux personnes qui en ont fait la demande (opt-in ou double opt-in pour plus de sécurité)
  • Objet ou provenance du message non transparent. N’essayez pas de tromper vos clients en faisant figurer un objet en inadéquation avec le contenu du message ou en utilisant une adresse email autre que l’adresse professionnelle de votre entreprise dédiée à l’emailing.
  • Contenu non pertinent. Le destinataire n’est pas intéressé par votre email et a trouvé plus facile de marquer votre message en tant que spam au lieu de se désabonner.
  • Base de données non rafraîchie. Si votre base de données n’est pas tenue à jour, vous pouvez être amené à recontacter un prospect ayant auparavant marqué votre mail en tant que spam. Encore une fois : préférez la qualité de votre base de données à son volume.
  •  Volume d’email reçu trop important. Essayez de garder une fréquence d’emailing cohérente et correcte afin que vos messages ne soit pas perçus comme du harcèlement.

Pour éviter cela, nous vous recommandons de placer l’option de désabonnement de la newsletter tout en haut du mail, de cette sorte le destinataire ne classifiera pas votre mail en tant que spam mais se désabonnera simplement.

Le lien de désabonnement

picto3.2xxxxxComme vous le savez, un lien de désabonnement est obligatoire dans une campagne d’emailing, vous pouvez choisir de le placer tout en haut de votre message ou bien à la fin de celui ci.

Dans tous les cas, la démarche doit être rapide et facile, 1 ou 2 clics tout au plus pour effectuer l’opération. Si le traitement du désabonnement du client prend du temps de votre côté, il peut être intéressant de le stipuler pour éviter tout malentendu. Le désabonnement de l’un de vos clients n’est certainement pas une bonne nouvelle mais vous devez essayer de comprendre pourquoi, vous pouvez donc demander par le biais d’une question la raison de ce désabonnement : volume d’emails reçus trop important, contenu inintéressant …

Afin de confirmer proprement le désabonnement d’un client, rien ne sert de lui envoyer un mail, une simple phrase du type « Votre désinscription à notre newsletter a bien été prise en compte » est bien plus efficace. Votre lien de désabonnement ne doit donc pas être caché ou erroné mais clairement visible. Si ce n’est pas le cas, le destinataire déclarera voter email comme « indésirable » ce qui aura pour conséquence une augmentation de votre taux de plainte et la délivrabilité de vos futures campagnes en sera également affectée.

Que permettent les Widgets ?


ScreenWidgets
D’un simple « drag and drop »

(en faisant glisser l’icone vidéo sur l’emplacement voulu)

il est désormais possible d’insérer tout type de support: images, vidéo Youtube et de le configurer en quelques clics. La possibilité d’utiliser la fonction « Embed » permet d’aller plus loin et d’inclure n’importe quel site internet, conversation sociale, blog, vidéo ou flux RSS afin de mieux approcher le prospect.

ScreenAnalytics

Les Widgets sont sans l’ombre d’un doute l’une des grandes forces du logiciel d’emailing Cookinmail. Les entreprises peuvent alors savoir qui a regardé quelle vidéo et pendant combien de temps, permettant ainsi l’ajustement des futurs messages en fonction des besoins et intérêts qui en découlent.

 

La possibilité d’ajouter un bouton « partager » sur les supports vidéo rendra également le partage de cette dernière beaucoup plus rapide et facile sur les réseaux sociaux, blogs ou autres sans pour autant quitter sa messagerie.

Avec ce système de Widget, les vidéos sont maintenant rapidement configurables mais donnent surtout la possibilité de remplir directement votre base de données clients d’un simple clic du destinataire (option « Ajouter à une liste »). Une des autres possibilitées étant d’insérer plusieurs « call to action » vers un formulaire d’inscription ou directement vers un site vitrine et/ou commercial. Enfin, les Widgets sont porteurs en flexibilité. Il en effet possible d’importer un lien HTLM ou URL provenant d’un mail déjà existant comportant une vidéo écrite pour un autre système.

Voir également vidéo Trailer Cookinmail :

Quelques pièges à éviter

picto5.2Notre logiciel d’emailing Cookinmail dispose de plusieurs outils intégrés afin d’augmenter la délivrabilité de vos messages auprès de vos prospects (templates prédéfinis et testés sur les boîtes mails les plus connues, technologie ReturnPath) mais vous pouvez vous aussi augmenter cette delivrabilité en respectant certaines règles simples :

  1. Il est important de maintenir un bon équilibre entre texte et graphique. La proportion idéale se situe aux alentours des 60% de texte et 40% de graphique.
  2. Evitez l’utilisation excessive des points d’exclamations, les filtres anti-spam les classifieront plus facilement en tant que tel.
  3. Supprimer les phrases trop belles pour être vraies du type « une opportunité qui ne se présentera qu’une seule fois dans votre vie ».
  4. Les filtres anti-spam n’apprécient pas non plus les formulations « service en échange d’une garantie ».
  5. “Urgent !” ne l’est pas vraiment si votre email fini directement dans les spams.
  6. Ne prétendez pas que vous êtes à l’origine d’une « percée révolutionnaire » dans votre domaine, le filtre vous identifiera naturellement en tant que spammer.
  7. Évitez les polices « funky », objets clignotants et autres bizarreries assorties.
  8. Evitez de trop souvent faire référence à l’argent. Bien sur, si votre sujet est intimement lié à cette notion vous devez en parler mais restez le plus sobre possible.

picto2.2

Comme vous pouvez le remarquer, il y a donc une grande différence entre une campagne de spams et une campagne d’emailing professionnelle. Votre objectif sera donc d’utiliser toutes les possibilités que vous offre le logiciel Cookinmail afin de proposer un message clair, transparent, attrayant et d’une grande valeur ajoutée (photos, vidéos, partage via réseaux sociaux) afin de pousser naturellement le prospect à s’intéresser au contenu, à s’engager et à le partager via les réseaux sociaux.

A vous de jouer !

Premiers conseils d’optimisation

enveloppeGrandeMalgré le fait nous ayons mis un point d’honneur pour faire de notre logiciel une solution d’emailing rapide et intuitive pour les professionnels, nous savons que les premiers conseils d’utilisation sont précieux pour permettre une prise en main efficace et simplifiée dès la première utilisation. Nous avons donc rédigé une liste de recommandations fonctionnelles quant à l’utilisation du logiciel Cookinmail.

Soyez malin. Plus votre clientèle sera segmentée en sous groupes d’individus (en fonction de leur aspirations et besoins précis), plus votre message aura de chance de toucher et d’intéresser les prospects en question. Ne sous estimez donc pas le potentiel de votre base de données clients quant à la précision de celle ci, privilégiez la qualité à la quantité.

Faites naviguer efficacement vos prospects. Les pages de renvoi HTLM se doivent d’être spécifiques et non pas globales. Elles doivent cibler un besoin clairement identifié au préalable lors de la création des sous groupes de prospects et par conséquent ne doivent pas renvoyer à la page d’accueil d’un site internet mais vers une offre précise de ce même site.

Engagement et partage. Dès l’instant ou les sous groupes d’individus sont correctement formés et les besoins clairement identifiés, l’objectif est de pousser le prospect à partager et à faire circuler les informations (réseaux sociaux et professionnels, transfert de mail d’un prospect à un autre …) Insistez donc sur les possibilités de partage de tous vos contenus ainsi que sur la fluidité de ces derniers.

Nourrissez et gérez votre base de données rapidement. La fonction « Ajouter à une liste » vous permettra d’ajouter automatiquement de nouveaux prospects à vos sous groupes en fonction des contenus qu’ils ont vu et avec lesquels ils ont interagis. De quoi augmenter efficacement le potentiel de vos prochaines campagnes d’e-mailing. N’oubliez pas de mettre à jour votre base de données après chacune de vos campagnes (désabonnements, adresses invalides) afin d’obtenir une meilleure délivrabilité lors de vos prochaines campagnes.

Faites les se sentir à l’aise. Certes cela peut paraître anodin, mais lorsqu’un prospect s’intéresse à votre mail, il doit se sentir le bienvenu et non pas la cible d’une action marketing. Créez autant que possible l’atmosphère d’un voyage mutuellement profitable en toute simplicité.

Traquez et analysez. Saisissez chacune des opportunités vous permettant de suivre le comportement des visiteurs et analysez le : visionnage d’un vidéo, clic sur un lien. Faites en sorte que chaque action de ce dernier soit engendrées par un clic afin de pouvoir mieux le suivre et le comprendre. N’hésitez pas à utiliser Google Analytics, cet outil d’analyse vous permettra d’aller plus en profondeur dans le traitement des données et des comportements.

Adaptez en permanence votre communication. Utilisez les comptes rendus antérieurs pour ajuster votre prochaine action de communication, les besoins prospects évoluent sans cesses !

Comme vous l’avez compris, la qualité et la gestion de votre base de données clients, la fluidité et l’interactivité du contenu de votre mail ainsi que l’analyse et l’interprétation des résultats de vos précédentes campagnes sont des notions essentielles à maîtriser pour réaliser une campagne d’emailing réussie.